Arts d'Asie : Objets d'art chinois de la Collection Tchen Gi-Vane (Cheng Zhifan) (1924-2021) Partie

JUILLET 2024
Hôtel des ventes de Cergy-Pontoise , 41, rue des fossettes 95650 Génicourt
Informations sur la vente

Collection Tchen Gi-Vane


Tchen Gi-Vane (Pinyin : Cheng Zhifan) (1924-2021), la fille aînée du célèbre éditeur de journaux de la République de Chine Cheng Shewo, pianiste, peintre, collectionneuse et activiste sociale.

Mme Tchen Gi-Vane a étudié la musique depuis l'enfance et a enseigné au Conservatoire de musique de Shanghai après avoir obtenu son diplôme à l'École supérieure de musique de Shanghai. Fin 1951, à l'âge de 23 ans, Tchen Gi-Vane accompagne un groupe musical de Hong Kong lors d'une tournée de piano en France, au cours de laquelle elle rencontre l'ingénieur français Philippe Bertrand (1926-2023). Ils se marient un an plus tard et s'installent à Rambouillet. 

Mme Tchen Gi-Vane a donné des récitals de piano dans de nombreux pays. Elle a aussi organisé des expositions individuelles dans de nombreux endroits, ses peintures ont été collectionnées par le Musée national d'art moderne en France.

En 1976, M. Bertrand, amoureux de sa femme et passionné par la culture chinoise, a conçu et construit la magnifique "Pagode" (Wan Yun Lou en chinois) dans le jardin de leur maison pour conserver et exposer la collection d'objets chinois, de textiles anciennes et d'instruments de musique que sa femme avait collectionnés au fil des ans.

La Pagode est un bâtiment de style chinois à trois niveaux avec des double avant-toits de forme octogonale. Comme Mme Tchen Gi-Vane était une adepte du taoïsme qui a fondé l'Association française de taoïsme et été la première présidente, la Pagode reflète le symbolisme et l'esthétique du taoïsme, tant dans la forme générale du bâtiment que dans les détails de la décoration intérieure.

Dans ce bâtiment étonnant, classé au patrimoine culturel français, M. et Mme Tchen-Bertrand ont reçu d'innombrables visiteurs, amis, journalistes et dignitaires du monde entier, et y ont enseigné la musique et le Tai ji quan jusqu'à la fin de leur vie. Lieu d'échange de la musique et de la culture traditionnelles chinoises, la Pagode a apporté une contribution indélébile aux échanges culturels contemporains entre la France et la Chine.


Expert ARTS D'ASIE ET DU JAPON

Alice Jossaume, Cabinet Portier

contact@cabinetportier.com

Conditions de vente