CHINE - Epoque QIANLONG (1736 - 1795) Cachet... - Lot 24 - Aponem

Lot 24
Aller au lot
Estimation :
100000 - 150000 EUR
CHINE - Epoque QIANLONG (1736 - 1795) Cachet... - Lot 24 - Aponem
CHINE - Epoque QIANLONG (1736 - 1795)
Cachet de forme carrée en jade blanc et rouille
surmonté d'un chilong, un plus petit sculpté sur le côté.
Inscription "long" entourée de deux dragons stylisés en négatif.
Dim. 2,4 x 2,4 x 2,4 cm
Pour enchérir sur ce lot, merci de vous enregistrer auprès de l'étude. Un accompte sera requis.
Plese note that to bid on this lot, you need to register and a deposit will be asked.

Provenance:
Collection d'un ancien contre-amiral parti en Chine à la fin du XIXe siècle,
Par descendance dans la famille.

Référence:
Qingdai Dihou Xiyinpu, Empreintes des cachets des empereurs et impératrices de la dynastie Qing, reproduit vol.5, p.111.


Les cachets chinois peuvent être divisés en deux catégories, l'une étant identification et signature officielle ou personnelle, comme les cachets de l'État, les cachets des impératrices et des concubines et les cachets officiels ; l'autre étant des objets d'admiration, inscrits non pas avec des noms ou des positions officielles, mais avec des vers priant pour la bonne fortune ou exprimant un état d'esprit, un souhait ou un goût littéraire, qui sont connus comme le "cachet libre" (xian zhang). Pendant les dynasties Ming et Qing, le développement du "cachet libre" a été grandement favorisé par le développement économique de la société et l'essor de la sculpture de cachets. Le grand maître de cet art était sans aucun doute l'empereur Qianlong.
Les "cachets libres" de l'empereur Qianlong comportent un grand nombre de cachets de collections des peintures et calligraphies, en plus des cachets de son ère et des cachets de palais. En tant que souverain à l'apogée de la dynastie Qing, l'empereur Qianlong a non seulement collectionné un grand nombre de peintures et de calligraphies de ses prédécesseurs et contemporains, mais a également produit un grand nombre d'oeuvres de calligraphie et de peinture. Lorsqu'il appréciait les peintures et les calligraphies d'artistes célèbres, l'empereur Qianlong y apposait toujours ses propres "cachets libres" et écrivait des inscriptions et des poèmes pour exprimer ses sentiments intérieurs et ses pensées littéraires.
Parmi tous les cachets apposés sur les peintures et les calligraphies par l'empereur Qianlong, les plus célèbres sont les doubles cachets "Qian" et "Long". Comme c'est le cas pour de nombreux cachets libres de l'empereur Qianlong, il existe plusieurs versions différentes de ces cachets doubles, de différents matériaux, tailles et motifs. Dans tous les cas, quand ils étaient utilisés par l'empereur, ils apparaissaient toujours par paires.
En général, pour ce type de cachets en paire, le cachet "Qian" est souvent arrondi, l'inscription du caractère ou du trigramme "Yang" du Yi Jing (qui signifie le ciel, prononcé comme Qian) gravée en positif, tandis que le cachet "Long" est souvent carré, avec l'inscription long (qui signifie prospérité) gravée en négatif entourée de deux dragons. Cette combinaison implique non seulement que le ciel et la terre sont ronds et carré, que le Yin et le Yang sont en harmonie, mais aussi qu'il existe un monarque, Qianlong, entre le ciel et la terre, symbolisant les "trois talents" de la culture confucéenne et taoïste (le ciel, la terre et l'homme).
Depuis son accession au trône, l'empereur Qianlong a ordonné la production d'un certain nombre de doubles cachets "Qian" et "Long", qui ont été apposés sur un grand nombre de peintures et de calligraphies de la collection du palais. Ce n'est qu'après sa 70e année que les deux cachets ont été remplacés par les cachets "Guxi Tianzi Zhibao " (trésors de l'empereur âgé). Le cachet de cette vente en néphrite céladon et rouille avec l'inscription "long" est l'un des nombreux cachets doubles "Qian" et "Long" de l'empereur Qianlong. Sa rareté et sa valeur parlent d'elles-mêmes.



An imperial white and russet jade 'long' seal.
Qianlong period (1736 - 1795)

Chinese seals can be divided into two types: the first type are seals inscribed with a personal or official name and includes state seals, official seals and seals used by the Empresses and concubines; the second type are leisure seals. The leisure seals, known as "free seals" (xian zhang) are not inscribed with names of official titles but with verses praying for good fortune or expressing a state of mind, a wish or a literary taste. Under the Ming and Qing dynasties seal carving and especially "free seals" saw a large growth due to the economic prosperity. Emperor Qianlong (1736-1795) was one of the grandmasters of this art.
Emperor Qianlong's "Free seals" comprise an important number of seals for paintings and calligraphies, palace seals and era seals. As one of the most important emperors of the Qing dynasty, he collected many paintings and calligraphies from his predecessors and contemporaries, and also produced many calligraphies and
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue